Le MOOC “Bâti existant et humidité : diagnostic avant réhabilitation” accessible jusqu’au 28 février!

MOOC Bâtiment Durable

La rénovation énergétique du parc de bâtiments existant est un enjeu majeur pour les prochaines décennies. Avec près de la moitié de l’énergie finale consommée à l’échelle nationale et plus d’un quart des émissions de gaz à effet de serre le secteur du bâtiment est une cible d’amélioration privilégiée si nous voulons limiter notre impact environnemental et le réchauffement climatique.

Parmi les solutions existantes pour réduire les consommations d’un bâtiment une intervention sur l’enveloppe, notamment avec une isolation, est indispensable. Cependant, si des précautions ne sont pas prises une isolation de paroi peut, dans certains cas, conduire à des pathologies liées à l’humidité.

Avant d’entamer une isolation, il est donc indispensable de bien connaitre le bâtiment concerné par les travaux : quels sont les matériaux constitutifs des parois ? Quelle est l’efficacité du renouvellement d’air intérieur ? Existe-t-il des pathologies existantes telles que des moisissures sur les murs ? les murs sont-ils sujets à des remontées capillaires ? Etc. Bref il est nécessaire de bien comprendre le comportement hygrothermique du bâtiment à l’état initial avant d’envisager une solution d’isolation.

Ce MOOC sur le bâti existant et l’humidité a pour but de présenter les éléments permettant de réaliser un bon diagnostic de l’état initial d’un bâtiment avant réhabilitation afin de prévenir toute pathologie liée aux problématiques d’humidité. Les sources d’humidité, leurs conséquences ainsi que les phénomènes physiques en jeu sont abordés. Les éléments à observer sur le terrain sont détaillés et les suites à donner au diagnostic présentées (travaux à réaliser avant d’isoler, études complémentaires à réaliser, etc).

Enfin, comme le diagnostic s’effectue sur site, une activité fil rouge basée sur un bâtiment concret est proposée.

Si vous avez manqué le début, qu’à cela ne tienne, vous pouvez encore vous inscrire, et ce jusqu’au 28 février prochain, ne tardez pas !

Aller sur le site du MOOC

Le MOOC “Rénovation performante – les clés de la réhabilitation énergétique” débute le 3 mars!

MOOC Bâtiment Durable
https://youtu.be/pQoGWZGrbas

Face aux enjeux de réhabilitation énergétique massive à mener en France pour atteindre les objectifs de la transition écologique, l’ASDER et ARCANNE proposent une formation qui apporte les fondamentaux de la rénovation performante. Conçue par et pour des professionnels, gratuite, ouverte à tous et accessible sur Internet, cette formation vous donnera les clés pour embarquer la performance énergétique dans tout chantier de rénovation.

L’isolation, l’étanchéité à l’air, l’adaptation des systèmes (ventilation, chauffage, eau chaude) et la gestion des échanges avec les autres professionnels de chantier sont autant de sujets abordés lors de cette formation. Au-delà de la performance énergétique, la qualité de l’air intérieur et le confort de vie sont aussi intégrés. Enfin, un volet du MOOC aborde les bénéfices professionnels des évolutions du marché de la rénovation.

Ce MOOC, gratuit, est ouvert aux maîtres d’ouvrage (professionnels ou particuliers) ainsi qu’aux auto-rénovateurs.

La prochaine session démarrera à partir du 3 mars 2020.

Aller sur le site du MOOC

Rénovation énergétique : la Direction de la répression des fraudes ouvre une plateforme de signalements

Mardi 18 février, la Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) a mis en ligne la plateforme « SignalConso » afin de « mieux protéger et accompagner, face à des infractions, les consommateurs ». Le secteur de travaux de rénovation énergétique des logements est notamment concerné, objet d’un plan gouvernemental de lutte contre les fraudes. En facilitant le signalement par les consommateurs, SignalConso « permettra de renforcer la remontée de signaux faibles de la part des consommateurs et de mieux cibler les fraudes émergentes au sein d’un secteur. Cela permettra une action plus rapide et plus efficace », souligne la DGCCRF. La plateforme cite plusieurs exemples de remontées de signalements dans le domaine de la rénovation : prix non affiché, devis non respecté, malfaçons sur le chantier, travaux commencés mais jamais terminés, clause abusive, etc.

La plateforme vise aussi à informer directement les professionnels des signalements. « En leur permettant d’y apporter une réponse adaptée, SignalConso permettra aux agents de la DGCCRF de concentrer leur action sur les manquements les plus dommageables et sur les professionnels les moins enclins à corriger leurs pratiques », explique la DGCCRF.

Afin de lutter contre les appels frauduleux, l’Assemblée nationale vient d’adopter, en seconde lecture, une proposition de loi qui prévoit d’interdire le démarchage téléphonique pour les équipements ou les travaux de rénovation énergétique des logements. Pour tous les secteurs d’activité, le Gouvernement prévoit, dans cette loi, de multiplier par 25 les amendes administratives, prononcées par la DGCCRF, en cas de démarchage téléphonique abusif.

Relire l’article sur Actu-Environnement

0